Please Wait...

Présentation du CTA

Vous êtes ici

Le Centre Technique de l’Aquaculture est un établissement public d’intérêt économique doté de la personnalité civil et de l’autonomie financière placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche. Le centre forme la liaison entre la recherche scientifique et la profession dans le domaine de l’aquaculture.

  • Assurer l'adaptation des résultats de la recherche avec les conditions réelles des exploitations selon les demandes et les besoins des producteurs et de leurs structures et organisations professionnelles.
  • Réaliser les programmes relatifs à la mise en exécution des résultats des recherches et œuvrer pour leur adaptation aux spécificités régionales des différentes zones.
  • Assurer les actions de vulgarisation permettant le transfert rapide et efficace du progrès technique dans ce domaine.
  • Organiser la diffusion des techniques de production les plus efficaces en collaboration avec les différents organismes exerçant dans le domaine des recherches et constituer une banque de données en vue d'assurer une exploitation rationnelle des données et connaissances techniques enregistrées.
  • Œuvrer pour l'appui du développement agricole par la formation, le recyclage et le perfectionnement des vulgarisateurs de terrain, des exploitants, des formateurs et enseignants.
  • Assurer l'encadrement technique et économique des producteurs, afin de les aider à résoudre les problèmes ayant trait notamment aux :
    • Techniques d’élevage.
    • Amélioration de la productivité.
    • Amélioration de la qualité des produits.
    • Maîtrise des coûts de production.
    • Techniques commerciales.
    • Techniques de stockage et de conditionnement.
  • Développer des échanges avec les organismes similaires ou de mêmes intérêts nationaux ou étrangers ainsi qu'avec les organisations internationales.
  • Entreprendre toute étude et réunir toute documentation scientifique et technique se rapportant au secteur pour les diffuser auprès des utilisateurs.
  • Participer à la réalisation de toutes autres missions susceptibles d'intéresser directement ou indirectement le développement du secteur.
  • Proposer des thèmes de recherche dans le secteur aquacole.
  • Etudier et élaborer des idées de projets d’aquaculture et fixation de zones habilitées à ces projets.
  • Suivre les innovations techniques aquacoles et généraliser leur utilisation.
  • Encadrer techniquement les exploitants afin d’optimiser la rentabilité des projets aquacoles.
  • Publier les revues et la documentation scientifique se rapportant à l’aquaculture.
  • Réaliser des expériences pilotes d’aquaculture en eaux marines et douces.
  • Réaliser des opérations d’ensemencement de quelques barrages et encadrer leurs exploitants.
  • Etudier l’opportunité de mettre en œuvre de nouveaux modes d’élevage.
  • Participer à la mise en œuvre des solutions aux problèmes concernant l’alimentation, les maladies et les aspects techniques des projets aquacoles.

Les principales sources de financement réelles et éventuelles sont:

  • Subventions de l'Etat à travers le fonds de développement de la compétitivité dans le secteur de l'agriculture et de la pêche (FODECAP).
  • Ressources propres.
  • Coopération Internationale.

Le Centre a démarré effectivement ses activités en Mai 2009. A partir de cette date, l’activité du centre s’est concrétisée par différentes actions entrant dans le cadre de son installation et des missions qui lui sont attribuées.

Le centre dispose actuellement de deux annexes (annexe de pisciculture continentale de Boumhel et annexe de pisciculture marine de Monastir) pour les différentes prestations : production des larves, analyses physico-chimiques...

Il dispose également d’un Centre de Documentation et d’Information regroupant plus d’une centaine d’ouvrages.

Le centre emploie en mars 2012 prés de 39 salariés dont 7 Ingénieurs, 1 vétérinaire, 4 maitrisards et 6 techniciens.

Le centre est administré par un Conseil d’Administration composé de douze membres nommés par Arrêté du Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, dont la composition en 2013 est présentée ci-dessous :

Nom et prénom Fonction Etablissement
Amor samet Président

Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche

Ameur Ben Amor

Vice-président

Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche

Slim Tritar

Membre

Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat

Mohamed Abed Trad

Membre

Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat

Malek Mtimet

Membre

Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat

Noureddine Ayadi

Membre

Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche

Nourri Ben Soussia

Membre

Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche

Mehdi Ouechtati

Membre

Ministère des finances

Lotfi Elghozi

Membre

Agence de la vulgarisation et de la formation agricoles

Nawfel Hadad

Membre

Groupement Interprofessionnel des Produits de la Pêche

Abderraouf Ben Fkih

Membre

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Belgacem melloulchi

 

Membre

L'Institution de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur Agricoles 

Hédi Mekni

Membre

Ministère de l’agriculture

Annexes du centre

Annexe de pisciculture continentale de Boumhel

L’annexe de pisciculture continentale de Boumhel, de superficie 7000 m2, est située au pied du Djebel Bougarnine, prés du canal Medjerda/Cap Bon. Elle appartient à la délégation de Boumhel, gouvernorat de Ben Arous.

Cette annexe a été réalisée dans le cadre d’une convention tripartite entre :

  • Le Groupement Interprofessionnel des Produits de la Pêche (G.I.P.P.).
  • La Direction Générale à la Pêche et de l’Aquaculture (D.G.P.A.).
  • La Société d’Exploitation du Canal et des Adductions des Eaux du NORD (S.E.C.A.D.E.NORD).

En 2000, l’annexe a commencé ses activités par l’importation de larves de carpes chinoises de l’Europe de l’Est, et elle a entamé en 2003 la reproduction artificielle de celle-ci.

Depuis 2008, l’annexe est gérée par le Centre Technique de L’Aquaculture.

Objectifs

Les principaux objectifs de cette annexe sont :

  • Encadrement des promoteurs dans le domaine de la pisciculture continentale.
  • Empoissonnement des retenues de barrage par les larves des carpes chinoises (carpe herbivore, carpe à grosse tête et carpe argentée).
  • Empoissonnement des retenues de barrage par les alevins de muges (mulet à grosse tête et mulet porc).
  • Réalisation des expériences pilotes sur l’élevage des poissons d’eau douce en mono et polyculture.
  • Réalisation des expériences pilotes sur la production des alevins de poissons d’eau douce.
  • Introduction des nouvelles espèces dulcicoles.
  • Introduction des nouvelles techniques/systèmes de production des poissons d’eau douce.

Unités de l’annexe

Les différents unités de l'annexe sont :

  • 3 bassins en terre de 2m de profondeur moyenne, dont 2 bassins de prégrossissement chacun de 400m2 et un bassin de stockage des géniteurs de 2000m2.
  • Deux raceways (30m de long et 1.5m de large) qui servent comme structure de passage de l’écloserie vers les bassins d’élevage.
  • Un laboratoire d'analyses physico-chimiques.
  • Une écloserie : les différents équipements sont : 6 bacs en polyester armé de forme subcarrée d’une capacité de 1500 litres chacun utilisés pour l’élevage larvaire et 12 incubateurs cubiques en polyester armé de capacité de 200 litres chacun. Cette écloserie est alimentée en eau provenant d’un bassin de décantation de capacité de 75 m3. Cette eau passe par un réducteur de pression, un filtre à sable multicouche de 50µm de porosité et un stérilisateur à rayons ultra violet (U.V.) avant de passer vers les structures d’élevage.
  • Une salle de culture des microalgues éclairée par 30 tubes à Néon. Cette unité de production de phytoplancton contient des gaines en plastique transparent, un système de climatisation et un système d’arrivée de CO2, d’air comprimé et d’eau filtrée.
  • Une salle de production du zooplancton (principalement les rotifères). Elle comprend 4 bassins cylindro-coniques de 150 litres chacun et un système d’arrivée d’air comprimé, d’oxygène pur et d’eau filtrée.
  • Une salle de traitement d’eau, elle comprend une série des filtres à cartouche de 10, 5, 2 et 1 µm, un stérilisateur U.V. et un compresseur d’air.
  • Une station de pompage située à côté du canal Medjerda – Cap Bon.
  • Un circuit en eau recirculée sous serre. Ce circuit comprend :
    •  
    • Un système de filtration (biofiltres ; filtre à tambour ; dénitrificateur ; filtre UV…).
    • Une pompe à chaleur
    • 10 Bassins d’élevage :
    •  
Type de bassins Nombre de bassins Matière Volume unitaire
Bassins carrés 6 Fibre de verre 4 m3
Bassins circulaires 4 Polyéthylène 17.25 m3

Principaux résultats

Empoissonnement des retenues de barrages.

Annexe de pisciculture marine de Monastir

Cette annexe se situe à la région de Stah Sidi Jabeur du gouvernorat de Monastir. Des travaux d’extension de cette annexe sont commencés et seront achevés fin 2012.

Objectifs

  • Encadrement des promoteurs dans le domaine de la pisciculture marine.
  • Prestation de services : suivi de la qualité des eaux d’élevage, suivi de l’état zoosanitaire du cheptel, suivi de la qualité biochimique et sanitaire des aliments importées…

Unités de l'annexe

L’annexe a commencé ses activités d’intervention et d’encadrement des promoteurs dans le domaine de la pisciculture marine depuis janvier 2011. Une fois les travaux d’extension seront achevés, elle hébergera :

  • Une salle de formation audio – visuelle (séminaires, workshops…).
  • Une unité de diagnostic des maladies des poissons marins.
  • Une unité d’intervention et de suivi de la qualité physico-chimique des eaux d’élevage.
  • Une unité de technologie aquacole.